Produit ajouté à la liste de favoris
Filtres
  • 67,00 € - 174,00 €

  • 67€ - 419€

Parquet flottant


Le parquet flottant est composé de plusieurs épaisseurs de bois collées et super-posées à contre sens les unes aux autres avec comme première une couche dite de « bois noble » traité et/ou teinté. Le principal avantage du contrecollé est sa stabilité dimensionnelle du fait de sa structure. ainsi le bois travaille peu et ne subit pas de déformations.

Parquet flottant : le revêtement de sol moderne et intemporel

Plusieurs solutions s’offrent à vous quant à la décoration et la personnalisation du sol de votre maison. Parmi les plus appréciées, vous retrouverez le parquet flottant, un revêtement de sol design composé de plusieurs couches de bois. Très utilisé en France, le matériau possède des avantages auxquels vous devriez vous intéresser si vous êtes à la recherche d’un revêtement pour le sol de votre maison.

Parquet flottant : cap sur les avantages de ce revêtement

Composé de plusieurs épaisseurs de bois, le parquet flottant est un revêtement de sol très en vogue en ce moment. Les nombreux avantages du revêtement à la fois moderne et intemporel expliquent probablement cet engouement.

Le parquet flottant pour la personnalisation

Le parquet flottant vous offre plusieurs possibilités en ce qui concerne la personnalisation. Vous pouvez choisir le revêtement qui s’adaptera à vos goûts parmi un grand nombre d’essences de bois. Le choix peut aussi être fait en fonction de la taille des lames et des finitions apportées à ce revêtement de sol tel que le parquet point de hongrie.

Le parquet flottant pour la stabilité du revêtement

Le parquet flottant se caractérise par sa structure multicouche dont une couche en bois naturel contrairement au parquet stratifié. Il s’agit d’une caractéristique d’autant plus importante qu’elle confère au revêtement de sol une grande stabilité dimensionnelle. En d’autres termes, il est peu probable que vous aperceviez des dommages sur votre parquet.

Le parquet flottant pour la résistance

Ce type de parquet résiste à l’épreuve du temps. Les professionnels estiment que lorsqu’il est bien entretenu, le parquet flottant a une durée de vie moyenne de 50 ans. De plus, si vous choisissez le bon revêtement, celui-ci conservera son aspect et sa qualité au fil du temps.

Un type de parquet facile à entretenir

L’autre raison pour laquelle autant de propriétaires optent pour le parquet flottant au lieu d’un parquet massif est la facilité d’entretien du revêtement. La plupart du temps, il vous suffit de vous munir d’un balai, d’un nettoyant et d’un peu d’eau pour nettoyer votre parquet.

Le parquet flottant pour la rapidité de la pose

Vous apprécierez la rapidité et la facilité avec lesquelles le parquet flottant se pose. Il s’agit d’une pose qui est à la portée de tout bon bricoleur armé des bons outils. Néanmoins, retenez que pour une pose réussie, vous devez avoir la bonne technique.

Le parquet flottant pour le prix

Le prix du parquet flottant fait également partie de ses atouts. Le prix de ce revêtement du sol au mètre carré est, par exemple, moins élevé que celui du parquet massif. Il varie en fonction de plusieurs éléments, notamment la qualité, l’essence de bois, la finition ou encore la longueur de la lame.

Parquet flottant et parquet contrecollé : est-ce différent ? 

Le parquet contrecollé est l’autre nom donné au parquet flottant. Cependant, si les deux termes désignent le même et unique revêtement, vous distinguerez une petite nuance entre les définitions propres de chaque expression.

En effet, le terme flottant se rapporte à la technique de pose du parquet tandis que le terme contrecollé représente la structure du revêtement. En d’autres termes, lorsque vous parlez de parquet flottant, vous faites mention d’un parquet installé en pose flottante.

Comment poser un parquet flottant ?

Pour la pose du parquet contrecollé, vous avez le choix entre une pose flottante et une pose collée. Cette dernière offre un excellent confort phonique et garantit une plus grande stabilité du revêtement dans le temps. Pour ce type de pose, vous devez coller les lames du parquet au sol à l’instar de la pose d’un parquet massif.

La pose flottante, quant à elle, est la technique la plus utilisée, la plus simple et la plus rapide. Contrairement à la technique précédente, les lames du parquet ne sont pas fixées au sol. Elles sont assemblées entre elles par les languettes et les rainures du revêtement. 

Que vous ayez opté pour l’une ou l’autre de ces techniques, il convient de suivre un certain nombre d’étapes pour profiter des avantages du revêtement. Par exemple, vous devez préparer le sol avant les travaux. 

La préparation consiste à procéder à un ragréage lorsque le sol n’est pas rigide, propre, stable et sec. Vous devez aussi stocker le parquet dans la pièce qui accueillera les travaux au moins 48 heures avant leur démarrage. Assurez-vous que le taux d’humidité de la pièce soit bas. Il ne doit pas excéder 3 %.

Comment choisir son parquet flottant ? 

Pour profiter de la durabilité et de la stabilité dimensionnelle du parquet chêne contrecollé, vous devez choisir le bon revêtement. Vous distinguerez plusieurs paramètres qui peuvent vous aider à effectuer ce choix.

Choix en fonction de l’usage du parquet contrecollé

Avant d’investir dans l’achat d’un parquet contrecollé, vous devez vous assurer que celui-ci s’adapte à l’utilisation que vous désirez en faire. Pour le choix, vous devez tenir compte de la classe d’usage du revêtement.

Pour les pièces telles que la chambre et le bureau que vous utilisez de façon intermittente, optez pour un revêtement dont la classe d’usage est 21. Pour les pièces très utilisées de la maison, notamment le couloir d’entrée et la cuisine, privilégiez le parquet contrecollé qui a pour classe 23.

Par ailleurs, vous pouvez prendre en compte l’essence du bois pour choisir le parquet à installer dans les différentes pièces de votre maison. Les professionnels recommandent de privilégier les essences de bois exotiques pour les pièces humides telles que la salle de bain ou la cuisine.

Choix en fonction des finitions du parquet contrecollé

Les finitions du parquet contrecollé déterminent l’entretien courant à apporter au revêtement. Vous devez donc prendre en compte ce critère lors du choix. Ainsi, l’entretien d’un parquet contrecollé huilé peut nécessiter plus d’efforts que celui d’un parquet contrecollé vernis.

En outre, lors du choix, vous devez également vous assurer que la couleur du revêtement s’harmonise à l’ensemble de la décoration de la pièce dans laquelle il sera installé. Le choix peut se faire aussi bien en tenant compte des essences de bois que des teintes de celles-ci.

Choix en fonction des dimensions du parquet contrecollé

Pour finir, vous devez choisir le parquet chêne contrecollé en fonction des dimensions, notamment de la longueur, de la largeur et de l’épaisseur du matériau. Ici, il faudra s’assurer que les dimensions mettent en valeur vos pièces.

Nous recommandons de privilégier les lames de parquet étroites dans les petites pièces. En effet, opter pour des lames trop larges dans ce type de pièce pourrait accentuer l’impression d’exiguïté de la pièce. De même, vous pouvez choisir des lames larges pour agrandir visuellement l’espace des grandes pièces.

Parquet contrecollé : comment nettoyer le revêtement ?

L’entretien à apporter au parquet contrecollé dépend de la finition du revêtement. En effet, une méthodologie ou des produits non adaptés au type du matériau risque non seulement de l’abîmer, mais également de réduire sa durée de vie.

L’entretien courant d’un parquet contrecollé verni nécessite un dépoussiérage quotidien. Pour cela, aidez-vous d’un aspirateur ou d’une brosse. Pour l’entretien, vous devez aussi procéder à un lavage avec un balai éponge ou une serpillère. Ici, l’utilisation d’un nettoyant adapté peut être nécessaire.

L’entretien courant d’un parquet chêne contrecollé huilé est identique à celui d’un revêtement avec une finition vernie. Cependant, pour le nettoyage à l’aide de la serpillère, vous devez faire attention à suivre le sens des fibres pour ne pas abîmer votre revêtement.

Par ailleurs, outre ces opérations, le parquet contrecollé huilé doit être huilé régulièrement. Selon l’usage du matériau, vous pouvez appliquer votre couche d’huile une à deux fois par an. De même, pour conserver l’éclat du revêtement, pensez à le poncer légèrement au niveau de la rayure. 

Le parquet flottant est le revêtement à choisir absolument si vous souhaitez profiter d’un parquet facile à poser et à entretenir contrairement à un parquet en bois massif naturel. Pour découvrir le large panel de choix qui s’offre à vous, n’hésitez pas à vous rendre sur notre rubrique parquet flottant.

C’est quoi le parquet contrecollé ?

   

Au contraire du parquet massif constitué à 100 % de bois, le parquet contrecollé est constitué de trois épaisseurs dont celle de surface ou parement, intégralement en bois massif, les deux autres étant du bois aggloméré et des résineux, d’où l’appellation de semi-massif. La deuxième couche est en général en bois tendre et la troisième en contreplaqué pour stabiliser l’ensemble.

Quelle est la différence entre un parquet contrecollé et un parquet massif ?

   

Le parquet massif est constitué d’une seule essence de bois alors que le parquet contrecollé est constitué de trois couches de bois. La couche supérieure du parquet flottant, c’est à dire la couche visible une fois qu’il est posé, est appelée la couche d’usure ou parement. Elle est faite d’un bois noble : Chêne, Hêtre... Plus cette couche est épaisse, plus le parquet pourra être poncé. La durée de vie d’un parquet contrecollé dépend donc directement de l’épaisseur de sa couche d’usure. En-dessus on retrouve la couche intermédiaire, également appelée âme centrale et la dernière couche : le contreparement. Avant la pose, il est facile de faire la différence entre les deux, mais une fois posés, visuellement, le parquet contrecollé et le parquet massif offrent le même résultat.

Comment choisir votre parquet contrecollé ?

   

Comme pour un parquet massif, il faut choisir son bois ! De nombreuses essences de bois sont proposées en parquet contrecollés. L’essence la plus représentée reste le chêne mais vous trouverez aussi d’autres essences. C’est une question de goût avant tout, Les parquets contrecollés ont des parements ou couche d’usure, qui vont donner plus ou moins de résistance au parquet contrecollé. Tout dépend évidemment de la dureté du bois choisi mais de manière générale, plus le parement est épais, mieux le parquet contrecollé résiste au poinçonnement. Les formats de contrecollés sont diverses. Vous trouverez donc toutes les largeurs en contrecollés, de la plus petite fixée à 90 mm jusqu’à 300 mm pour la plus grande.

Produit supprimé du panierx